frendeites

Abdelmalek SayadAbdelmalek SAYAD

1933 - 1998
Né en 1933 en Kabylie (Algerie)

Entré à l’école à l’âge de sept ans, il fait ses études primaires dans son village natal. Il continue sa scolarité au lycée de Bgayet (Bougie), puis fait une formation d’instituteur à l’école normale de Bouzareah à Alger. Il est ensuite nommé instituteur à l’école du quartier Barberousse dans la casbah d’Alger. Il poursuit enfin ses études à l’université d’Alger où il fait la rencontre de Pierre Bourdieu. En 1963, il s’installe en France. D’abord vacataire au Centre de sociologie européenne de l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), il intègre en 1977 le Centre national de la recherche scientifique (CNRS), nommé Directeur de recherches en sociologie. Abdelmalek Sayad décède le 13 mars 1998.

Bibliographie des travaux d’Abdelmalek Sayad

– « Les libéraux, un pont entre les deux communautés », Etudes méditerranéennes, 7, printemps 1960, pp. 43-50.

– (et P. Bourdieu), « Paysans déracinés. Bouleversements morphologiques et changements culturels en Algérie », Etudes rurales, 12, janvier-mars 1964, pp. 56-94.

– (et P. Bourdieu), Le déracinement, la crise de l’agriculture traditionnelle en Algérie, Paris, Minuit, 1964 (réed. 1996), 228 p.

– « Bilinguisme et éducation en Algérie », in R. Castel et J.-C. Passeron eds., Education, développement et démocratie, Paris-La Haye, Mouton, Cahiers du Centre de sociologie européenne, 4, 1967, pp. 205-216.

– (et P. Bourdieu), « Stratégie et rituel dans le mariage kabyle », in J. Peristiany ed., Mediterranean Family Structures, Cambridge Université Press, 1972.

– « Une perspective nouvelle à prendre sur le phénomène migratoire : l’immigration dans... est d’abord essentiellement, une émigration vers...», Options méditerranéennes, 22, décembre 1973, pp. 52-56.

– « El ghorba : le mécanisme de reproduction de l’émigration », Actes de la recherche en sciences sociales, 2, mars 1975, pp. 50-66.

– (et A. Gillette), L’immigration algérienne en France, Paris, Editions Entente, 1976, 127 p. (2e édition, revue et augmentée, 1984, 288 p.).

– « Les « trois âges » de l’émigration algérienne en France », Actes de la recherche en sciences sociales, 15, juin 1977, pp. 59-79.

Les usages sociaux de la culture des immigrés, Paris, CIEMM, 1978, 16 p.

                              « Les enfants illégitimes », Actes de la recherche en sciences sociales, 25, janvier 1979, pp. 61-81 (1ère partie) ; 26-27, mars-avril 1979, pp. 117-132 (2e partie).

– « Qu’est-ce qu’un immigré ? », Peuples méditerranéens-Mediterranean peoples, 7, avril-juin 1979, pp. 3-23.

– « Immigration et conventions internationales », Peuples méditerranéens-Mediterranean Peoples, 9, octobre-décembre 1979, pp. 29-52.

– « Etude de l’immigration algérienne en France, étude comparative de cas spécialement choisis en raison de leur pertinence structurale », introduction au rapport d’enquête pour le compte du CORDES, décembre 1979, 22 p. (ronéo).

– « Le foyer des sans-famille », Actes de la recherche en sciences sociales, 32-33, avril-juin 1980, pp. 89-103.

– « Le concept de classe sociale, ses usages et son application aux sociétés à économie dite ‘sous-développée’», Les classes sociales au Maghreb, Paris, CNRS-CRESM, Les cahiers du CRESM, II, 1980, pp. 40-51.

– « Le rapport au logement moderne, les effets du relogement », Panorama des sciences sociales, Alger, 4-5, octobre-novembre 1980, pp. 11-27.

– « Un logement provisoire pour des travailleurs provisoires », Habitat et cadre de vie des travailleurs immigrés, Recherche sociale, 73, janvier-mars 1980, pp. 3-31.

– « Le phénomène migratoire : une relation de domination », Annuaire de l’Afrique du Nord, XX, 1981, pp. 365-406. Et in Maghrébins en France : émigrés ou immigrés ?, CNRS-CRESM, coll. Etudes de l’Annuaire de l’Afrique du Nord, 1983.

– « Santé et équilibre social chez les immigrés », in XXIIe colloque de la Société de psychologie médicale de langue française, Psychologie médicale et migrants (Marseille, 30-31 mai 1980), Psychologie médicale, tome 13, 11, 1981, pp. 1747-1775.

– « La naturalisation, les conditions sociales et sa signification chez les immigrés algériens », GRECO 13, migrations internationales, 3, 1981, pp. 22-46 (1ère partie « La naturalisation comme aboutissement ‘naturel’de l’immigration »).

– « L’immigration, une réalité nouvelle », CIMADE-informations, 6, avril-juin 1981, 21 p.

– « L’émigration maghrébine en France : exploitation ou coopération ? », Le Maghreb dans le monde, Centre de recherche en économie appliquée (CREA), Alger, 28-30, mars 1981, pp. 1091-1094.

– « La naturalisation, les conditions sociales et sa signification chez les immigrés algériens », GRECO 13, migrations internationales, 4-5, 1982, pp. 1-55 (2e partie, « La naturalisation comme rapport de forces entre nations et entre nationalités »).

– « Un autre ‘ordre’pour une autre immigration », Migrants-Créteil, Office des migrants de Créteil, 6, janvier-février 1982, pp. 21-28.

– (et F. Fassa), Eléments pour une sociologie de l’immigration, in Collection Travaux de science politique, 8, Lausanne, Institut de science politique, juin 1982, 154 p.

1983

– « La délinquance dans l’immigration : l’immigration est en elle-même délinquance », in Le phénomène de la délinquance chez les jeunes immigrés, CEFRES, Annales de Vaucresson, 20, 1983.

– « Y a-t-il une sociologie du droit de l’immigration ? », in Le droit et les immigrés, Aix-en-Provence, Edisud, janvier 1983, pp. 98-104.

– « Le marché Velten à Marseille, quelques observations sur les fonctions sociales et commerciales de la vente ambulante dans le quartier de la Porte d’Aix », rapport au Conseil municipal de la ville, octobre 1983, 48 p. ronéo.

– « Le logement des immigrés, synthèse des travaux », journées d’étude de l’OMINOR (13-14 mai 1982), in Le logement des immigrés en France, Lille, 1983, pp. 340-381.

– « Etat, nation et immigration : l’ordre national à l’épreuve de l’immigration », L’Etat en Méditerranée, Peuples méditerranéens-Mediterranean peoples, 27-28, avril-septembre 1984, pp. 187-205.

– « Les effets culturels de l’émigration, un enjeu de luttes sociales », Annuaire de l’Afrique du Nord, XXIII, CNRS, 1984, pp. 383-397. Et in Nouveaux enjeux culturels au Maghreb, Paris, CNRS-CRESM, 1986.

– « Tendances et courants des publications en sciences sociales sur l’immigration en France depuis 1960 », Current sociology, ISA, vol. 32, 3, Sage publications, hiver 1984, tome 2, pp. 219-304.

– « L’immigration algérienne en France, capitale d’origine et trajectoire sociale », in Méthodes d’approche du monde rural, Alger, OPU, 1984, pp. 75-89.

– « Du message oral au message sur cassette, la communication avec l’absent », Actes de la recherche en sciences sociales, 59, septembre 1985, pp. 61-72.

– « L’immigration algérienne, une immigration exemplaire », in J. Costa-Lascoux et E. Temime (sous la dir. de), Les Algériens en France, genèse et devenir d’une migration, Actes du colloque du GRECO 13 (Grenoble, 26-27 janvier 1983), Paris, Publisud, 1985, pp. 19-49.

– « L’islam au sein du monde moderne non musulman, les effets de l’immigration sur l’islam », Pluralismo culturale religioso e coesione sociale, Convegno centri studi Scalabrini d’Europa (CSERPE), Genève, 14-18 juin 1985, pp. 35-70.

– (et M. Oriol, P. Vieille), « Inverser le regard sur l’émigration-immigration », Migrations et Méditerranée, Peuples méditerranéens-Mediterranean Peoples, 31-32, avril-sept. 1985, pp. 5-21.

– « Exister, c’est exister politiquement », Presse et immigrés en France, Paris, CIEMI, 135, novembre 1985, 11 p. (1ere partie, « Pour une défense des droits civiques des immigrés ») et 136, décembre 1985, 14 p. (2e partie, « Les droits civiques pour une plus grande justice »).

– « Le burnous sous le béret, entretien avec Th. Ferenczi », in Le Monde aujourd’hui, 22 et 23 décembre 1985.

– « Le miroir trompeur du modèle de l’homogénéisation culturelle de la société », Economie et humanisme, 281, janvier-février 1985, pp. 37-42.

– « De ‘population d’immigrés’à ‘minorités’. L’enjeu des dénominations », Educational Policies and Minority Social Groups, Paris, OCDE (16-18 janv. 1985), 22 p. Et in L’éducation multiculturelle, Paris, OCDE, 1987, pp. 129-146.

1986

– « Coûts et profits de l’immigration. Les présupposés politiques d’un débat économique », Actes de la recherche en sciences sociales, 61, mars 1986, pp. 79-82.

– « La ‘vacance’comme pathologie de la condition d’immigré. La cas de la retraite ou de la pré-retraite », Gérontologie, La vieillesse des immigrés en France, 60, octobre 1986, pp. 37-55.

– « Les migrations en Méditerranée », Echanges-Méditerranée, La Méditerranée face à son avenir, de la décolonisation à l’an 2000 : développement, migration, coopération, Marseille, juin 1986, pp. 47-58.

– « Une généalogie d’immigrés algériens », Réseaux de migration, trajectoires et acculturation, rapport d’une étude pour le ministère de la Recherche et de la Technologie, Solidarité, minorités, migration, mars 1986, 109 p.

– (et E. Temime), « Trajectoires, réseaux et filières de migration », ibid., 84 p.

– « Condition d’immigré et condition d’OS, leurs effets mutuels et leurs effets sur la relation au travail. Les OS dans l’industrie automobile », Paris, rapport CNRS-RNUR, 1986, 171 p.

– (et C. Camilleri, I. Taboada-Leonotti, eds), L’immigration en France, le choc des cultures, Actes du colloque Problèmes de culture posés en France par le phénomène des migrations récentes (mai 1984), Dossiers du Centre Thomas More, Recherches et documents, 51, L’Arbresle, 1987, 219 p.

– « La culture en question », in ibid., pp. 9-26.

– « L’Islam ‘immigré’», in ibid., pp. 109-129.

– « L’immigration algérienne en France, l’aînée des émigrations maghrébines, un antécédent qui a valeur d’exemple », Actes du colloque La migration internationale des travailleurs tunisiens, université de Tunis, Cahiers du CERES, 6 (série démographique), 1987, pp. 203-253.

– « Les immigrés algériens et la nationalité française », in S. Laacher (sous la dir. de), Questions de nationalité. Histoire et enjeux d’un code, Paris, L’Harmattan, 1987, pp. 127-197.

– « Immigration et naturalisation », Noroit, 304, nov.-déc. 1987, pp. 2-15.

– « Immigration et naturalisation », in C. Withol De Wenden (sous la dir. de), La citoyenneté et les changements de structures sociale et nationale de la population française, Paris, Edilig/Fondation Diderot, 1988, pp. 157-185.

– « La ‘faute’de l’absence ou les effets de l’émigration », in Anthropologia medica, 4, Trieste, juillet 1988, pp. 50-69.

– « Eléments pour une sociologie de l’immigration », Les Cahiers internationaux de psychologie sociale, 2-3, Bruxelles, juin-septembre 1989, pp. 65-109.

– « Synthèse et discours de clôture », in La Communauté maghrébine immigrée en France et ses perspectives d’insertion dans l’Europe de 1993, Tunis, Publication du Centre de documentation Tunisie-Maghreb, 1990, pp. 201-220.

– « Les maux à mots de l’immigration », entretien avec Jean Leca, Issu(e) s de l’immigration. Identités, mobilisations et représentations des jeunes d’origine maghrébine, Politix, 12, 1990, pp. 7-24.

L’immigration ou les paradoxes de l’altérité, Bruxelles, Editions Universitaires et De Boeck, 1991, 331 p.

– (et E. Temime, J.-J. Jordi), Migrance, histoire des migrations à Marseille, tome IV, Le choc de la décolonisation (1945-1990), Aix-en-Provence, Edisud, 1991, 224 p.

– « L’immigration algérienne en France, une lente mais inexorable évolution vers l’immigration de peuplement », Conférence internationale sur les migrations (Rome, 13-15 mars 1991), Paris, OCDE, 1991, 12 p.

– « L’émigration algérienne à l’heure des ruptures », Hommes et migrations, 1144, juin 1991, pp. 54-57.

– « Uma pobreza exotica : a imigraçao argelina na França », Revista Brasileira de Ciências Sociais, 17, octobre 1991, pp. 84-107.

– (et G. Balazs), « La violence de l’institution », Actes de la recherche en sciences sociales, 90, déc. 1991, pp. 53-63.

– « Religion et politique, l’eschatologie en politique », in G. Ignasse (sous la dir. de), Islam et politique, La Garenne-Colombes, éd. de l’Espace européen, 1992, pp. 79-81.

– « L’immigration algérienne en France, une lente mais inexorable évolution vers l’immigration de peuplement », in Atti della Conferenza internazionale sulle migrazioni, Ufficio del Vice Presidente del Consiglio dei Ministri, 1992, pp. 197-205 (en italien).

– « Minorités et rapport à l’Etat dans le monde méditerranéen : Etat et ‘minorités’en Algérie, le ‘mythe kabyle’», in Connaissance de l’Islam, Paris, Syros, 1992, pp. 135-181.

– « Une famille déplacée », in P. Bourdieu (sous la dir. de), in La misère du monde, Paris, Seuil, 1993, pp. 33-48. – « Coûts et profits de l’immigration », ibid., pp. 270-271 ; – « Le souffre-douleur », ibid., pp. 399-405. – (et G. Balazs), « La violence de l’institution », ibid., pp. 683-698 ; – « La malédiction », ibid., pp. 823-844 ; – « L’émancipation », ibid., pp. 859-869.

– « Emigration et nationalisme : le cas algérien » in Genèse de l’Etat moderne en Méditerranée. Approches historique et anthropologique des représentations, Rome, Collection de l’Ecole française de Rome, 168, 1993, pp. 407-436.

– « Naturels et naturalisés », Actes de la recherche en sciences sociales, 99, sept. 1993, pp. 26-35.

– « Vieillir... dans l’immigration » in (coll.) Vieillir et mourir en exil. Immigration maghrébine et vieillissement, Lyon, PUL, 1993, pp. 43-59.

1994

– « Intellectuels à titre posthume », Liber 17, revue européenne des livres, supplément à Actes de la recherche en sciences sociales 101-102, mars 1994, p. 5.

– « Le mode de génération des générations immigrées », Générations et mémoire, L’Homme et la Société, 111-112, 1994 (1-2), pp. 155-174.

– « Migration, refuge, asile », in Europe : montrez patte blanche !, Genève, Centre Europe-Tiers Monde, 1994, pp. 276-296.

– « Aux origines de l’émigration kabyle ou montagnarde », Les Kabyles, de l’Algérie à la France, Hommes et Migrations, 1179, septembre 1994, pp. 6-11.

– « Qu’est-ce que l’intégration ? » Pour une éthique de l’intégration, Hommes et Migrations, 1182, décembre 1994, pp. 8-14.

– « L’asile dans l’espace Schengen ; la définition de l’Autre (immigré ou réfugié) comme enjeu de luttes sociales » in M.-C. Caloz-Tschopp, A. Clevenot, M.-P. Tschopp (eds), Asile, Violence, exclusion en Europe.Histoire, analyse, prospective, Genève, 1994, pp. 193-238.

– (E. Dupuy, collab.), Un Nanterre algérien, terre de bidonvilles, Paris, ed. Autrement, coll. « Monde » - Français d’ailleurs peuples d’ici, 1995, 144 p.

– « OS et double condition », in R. Sainsaulieu et A. Zehraoui (sous la dir. de), Ouvriers spécialisés à Billancourt : les derniers témoins, Paris, L’Harmattan, 1995, pp. 295-330.

– « La lecture en situation d’urgence » in B. Seibel (sous la dir. de), Lire, faire lire : des usages de l’écrit aux politiques de lecture, Le Monde éditions, 1995, pp. 65-99.

– « Entrevista. Colonialismo e migracoès », Mana. Estudios em antropologia social, vol. 2, 1, Rio de Janeiro, Relume-Dumara, avril 1996, pp. 155-170.

– « Un témoignage de fin de colonisation », in Monde arabe et recherche scientifique (MARS), n° 6, printemps 1996, Paris, Institut de monde arabe, printemps 1996, pp. 7-56.

– « La double peine et l’immigration, réflexion sur la pensée d’Etat », in Aut aut, n° 275, (en italien), Florence, sept.-oct. 1996, pp. 8-16.

– « Anthropologie de l’exil », Le Courrier de l’Unesco, nov. 1996, pp. 10-12.

– « Identité : nomination/catégorisation », in B. Bier, B. Rondet (sous la dir. de), Citoyenneté-Identités. Nouvelles figures de la citoyenneté et formes actuelles de l’engagement des jeunes, Document de l’INJEP, hors série n° 4, Marly-le-Roi, Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire, janvier 1997, pp. 34-52.

– « L’illettrisme comme sous-produit de la pensée d’école » (entretien avec B. Falaize) », in F. Andrieux, J.-M. Besse, B. Falaize (coord.), Illettrismes : quels chemins vers l’écrit ? Actes de l’université d’été organisée par le ministère du Travail et des Affaires sociales à l’université Lyon II (8-12 juillet 1996), ed. Magnard, 1997, pp. 347-357.

– « L’immigration et la « pensée d’Etat ». Réflexions sur la double peine », Délit d’immigration. La construction sociale de la déviance et de la criminalité parmi les immigrés en Europe, textes réunis par S. Palidda, rapport COST A2 Migrations, Communauté européenne, Bruxelles, 1996, pp.11-29. Et in Regards sociologiques, 16, 1999, pp. 5-21.

– « Lien social, identité et citoyenneté par temps de crise », Sociétés et représentations, 5, décembre 1997, pp. 107-128.

– « Le retour, élément constitutif de la condition de l’immigré », Migrations société, vol. X, 57, mai-juin 1998, pp. 9-45.

A Immigraçao, ou os paradoxos da alteridade (traduction de L’immigration ou les paradoxes de l’altérité), Sao Paulo (Brésil), Editora da universidade de Sao Paulo, 304p.

– « Immigration et pensée d’Etat », Actes de la recherche en sciences sociales, 129, septembre, pp. 5-14.

La double absence.Des illusions de l’émigré aux souffrances de l’immigré, Paris, Le Seuil, coll. Liber, préface de Bourdieu, 448 p.

– « Colonisation, viticulture et émigration en Algérie », in Bresc H. et Veauvy C. (sous la dir. de), Mutations d’identités en Méditerranée.Moyen Age et époque contemporaine, Paris, Editions Bouchène, pp. 207-229.

– « O retorno.Elemento constituvo da condiçao do imigrante », Travessia, Revista do Migrante, publiçao do CEM (Sao Paulo, Brasil), ano XIII, numero especial, janeiro 2000, pp. 6-32.