frendeites

Elissa RhaisElissa RHAÏS

Né(e) en 1876 à Blida (Algerie)

Femme écrivaine juive algérienne dans les années 20,  Rosine Boumendil, alias Elissa Rhaïs, eut un parcours atypique.

«Née des amours d’un musulman et d’une juive, à Blida, ville déjà hantée par Gide et Oscar Wilde, elle incarna une mythologie de religion et d’interdits. Décors de souks, soies brodées d’or, parfums d’encens, musiques d’oiseaux en cage dans les harems : elle a su incarner tous nos rêves d’Orient.» (Jules Roy).

Née à Blida en 1876, mariée à un rabbin d’Alger, elle divorce pour se remarier avec un riche négociant possédant une villa où Elissa recevra le «tout Alger» de l’époque et brillera par ses talents de conteuse. On lui conseille donc d’écrire et de publier. C’est à Paris que commence l’aventure Elissa Rhais, elle sera publiée dans la Revue des deux mondes, puis chez Plon, suscitant un engouement hors du commun. Saâda la marocaine est son premier roman publié en 1919 : il connaîtra chez Plon 30 réimpressions !!